Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Aux Etats-Unis, un groupe de 58 législateurs a envoyé en février dernier un courrier à la FDA demandant l’interdiction d’utilisation des termes laitiers pour désigner les alternatives végétales. Il existe pourtant des standards d’identité très précis pour le lait et la crème aux Etats-Unis, définis dans le Code of Federal Regulations 21 CFR 131. Le groupe de législateurs demande à la FDA d’assurer le respect de ces règles et d’interdire l’utilisation des dénominations laitières sur les produits d’origine végétale, au risque sinon de laisser penser aux consommateurs que les « laits » végétaux possèdent les mêmes caractéristiques nutritionnelles que les laits d’origine animale.

En Europe, la réglementation est claire à ce sujet et interdit l’utilisation des dénominations laitières pour les produits alimentaires végétaux, à l’exception de quelques produits commercialisés de longue date et/ou des spécialités qui ne sont pas des imitations des produits laitiers, par exemple le lait d’amande ou de coco, le beurre de cacao, la crème de riz ou d’avoine… La réglementation en vigueur avait été confirmée en 2017 par une décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne.

Les législateurs américains font également référence dans leur courrier à de récents avis émis par des sociétés savantes et qui rappellent que l’utilisation de boissons végétales en substitut du lait n’est pas adaptée chez les jeunes enfants car leur composition nutritionnelle n’est pas la même que celle du lait de vache.

Ces récents évènements devraient pousser la FDA à affirmer plus clairement sa position sur l’usage des dénominations laitières.

 

Source : Dairy Industry Urges FDA to Prohibit the Use of Traditional Dairy Terms on Plant-Based Products – The Daily Intake – consulté le 09/03/20