Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 4 min

En 2019, Synadiet avait commandé trois études afin de démontrer l’intérêt des compléments alimentaires pour vieillir en bonne santé, autour de la vision, des articulations et de la cognition (voir Article du 19 décembre 2019). Les résultats de ces études ont été publiés ce mois-ci.

Concernant les troubles de la vision, il a été mis en évidence que 46 600 cas auraient pu être évités si les personnes âgées avaient pris de la lutéine et de la zéaxanthine quotidiennement. Ces pigments végétaux ont la particularité de former un filtre contre la lumière bleue, permettant ainsi de réduire l’apparition de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), selon le Dr B. Merle, chargée de recherche Inserm (Bordeaux).

Les seniors sont également touchés par des problèmes d’articulations, tels que l’ostéoarthrose qui concerne 5,89 millions de personnes en France. Les résultats de l’étude montrent que la prise de glucosamine et de chondroïtine améliorerait le confort articulaire de 1,25 million de personnes, grâce à leurs actions sur la lubrification des articulations ainsi que sur l’hydratation et la structure du cartilage.

Le troisième volet de l’étude portait sur les troubles cognitifsliés à l’âge ; ceux-ci touchent  1,17 million de personnes en France. Il a été mis en évidence que 13 700 personnes auraient pu être protégées contre la démence avec la prise d’oméga 3, qui contribuent au bon fonctionnement cérébral.

Par conséquent, les résultats de ces études révèlent que la prise quotidienne de compléments alimentaires permettrait de prévenir de nombreuses maladies liées à l’âge, et ainsi de vieillir dans de meilleures conditions. Cela contribuerait à réduire significativement les dépenses liées à la santé, du fait de l’augmentation constante de l’espérance de vie. La prise de compléments alimentaires doit alors s’inscrire dans la politique de santé publique, prenant en compte tous les paramètres nécessaires dans la prévention des maladies, tels que la nutrition, l’activité physique et l’éducation.

Source : http://www.synadiet.org/actualites/trois-nouvelles-etudes-demontrent-linteret-des-complements-alimentaires-pour-vieillir-en

Visuel : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2f/Gelules-et-comprimes.jpg