Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

La maladie d’Alzheimer est un type de démence provoquant des troubles de la mémoire, de la pensée et du comportement. C’est la forme la plus commune de démence, incurable pour le moment, mais dont les symptômes peuvent être traités.

La recherche avance également du côté de la prévention de la maladie, avec un nouvel acteur sur le devant de la scène : le métabolisme cérébral du glucose, sur lequel se penche cet article d’analyse publié dans le JAMA. L’article rappelle notamment que le diabète de type 2 constitue un facteur de risque supplémentaire d’être atteint de la maladie d’Alzheimer. D’une part, le diabète pourrait rendre le cerveau plus sensible aux maladies neurodégénératives. D’autre part, l’article se penche sur des résultats soulignant l’importance de l’utilisation cérébrale du glucose et de son transport : une utilisation efficace du glucose le protège des maladies neurodégénératives, alors qu’une déficience dans son transport et dans son utilisation « affame » le cerveau, conduisant aux troubles neurodégénératifs. Dans ce double contexte, des essais cliniques sont actuellement menés pour vérifier l’efficacité de médicaments anti-diabétiques (e.g., glitazones) sur la prévention de la maladie d’Alzheimer.

Article d’analyse, publié le 8 janvier 2020 dans le Journal of the American Medical Association (JAMA)

Lien de l’article (accès libre) : https://doi.org/10.1001/jama.2019.20939

Crédits d’image : https://www.health.mil/