Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Ce jeudi 10 octobre, l’OCDE a publié un rapport intitulé The Heavy Burden of Obesity portant sur l’obésité, son impact sur l’économie et des simulations d’investissement pour prévenir cette maladie.

Dans les 34 pays sur les 36* que compte l’OCDE, plus de la moitié de la population est en surpoids (60 %) et un quart est en situation d’obésité. 

En plus de l’impact qu’ont le surpoids et l’obésité en termes de santé, la surcharge pondérale pèse aussi sur l’économie des systèmes de santé. En effet, les maladies associées au surpoids et à l’obésité (diabète de type II, maladies cardio-vasculaires…) demandent des médicaments, des interventions chirurgicales… Ces traitements engendrent des coûts de santé représentant 8,4 % du budget de santé des pays de l’étude. Ce budget est variable : par exemple, il atteint 14 % aux Etats-Unis et 5 % en France.

Afin de réduire ces coûts, le rapport argumente en faveur d’investissements en prévention pour les politiques de santé publique : 1 dollar investi générerait jusqu’à 6 dollars de retour sur investissement.

Parmi les pistes d’action envisagées par l’organisation pour réduire l’obésité, la réduction de 20 % de l’apport calorique des aliments riches en sucres, sel et acides gras saturés permettrait d’économiser jusqu’à 1,1 million de cas de maladies chronique par an d’ici 2050. 

Au-delà des coûts de santé, le rapport aborde également l’impact de l’obésité sur l’espérance de vie, la productivité des travailleurs et le PIB.

Pour consulter l’ensemble de la publication : The heavy burden of obesity

*Pays membres de l’OCDE : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, Chili, Corée du Sud, Danemark, Etats-Unis, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Israël, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, République slovaque, République tchèque, Slovénie, Suisse, Suède, Turquie.

Sources : www.oecd.org ; www.nouvelobs.com

Visuel : read.oecd-ilibrary.org