Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

La perception des aliments joue un rôle fondamental dans les processus de choix. La perception est le résultat de nombreux facteurs, rendant le processus de choix extrêmement complexe à prédire : facteurs sensoriels (odeur, design de l’emballage de l’aliment), comportement alimentaire, expériences vécues vis-à-vis des aliments…

En particulier, la texture de l’aliment influence sa perception. Dans cette étude, une équipe anglo-croate a observé l’impact de la texture de six biscuits sur les perceptions de qualités organoleptiques et nutritionnelles. 88 volontaires ont participé à l’étude, et n’ont pu que visualiser les biscuits, reproduisant ainsi les conditions d’achats d’aliments.

Les biscuits pour lesquels les textures ont parfaitement été perçues ont bien été associés à de meilleures qualités nutritionnelles, mais avec la plus faible intention d’achat. En revanche, les biscuits dont la texture se voyait moins étaient associées avec de moindres qualités nutritionnelles, mais de meilleures qualités organoleptiques. En fait, les biscuits du second groupe comportaient des flocons d’avoine à la surface, masquant leur vraie texture.

Cette étude originale montre qu’il est possible de jouer sur certains détails des aliments pour changer complètement leur perception par le consommateur.

 

To see is to hold: Using food surface textures to communicate product healthiness.

Article de recherche, publié le 17 décembre 2019 dans Food Quality and Preference.

Lien (souscription requise) : https://doi.org/10.1016/j.foodqual.2019.103866

Crédits d’image : https://fr.wikipedia.org/