Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Deux nouveaux dossiers viennent d’être déposés à la CE en tant qu’applications novel food, selon l’art. 10 du Règlement 2283/2015 : 

  • biomasse déshydratée de Gardieria Sulphuraria, une micro-algue rouge. Le pétitionnaire Fermentalg (France) souhaite l’utiliser dans les compléments alimentaires et un certain nombre d’aliments courants ; 
  • un isolat protéique (85%) issu de haricot mungo, qui avait été statué novel food par les autorités britannique en 2019. Le pétitionnaire Eat Just (USA) souhaite l’utiliser en tant qu’ingrédient protéique vegan (ex: substitution des protéines d’œuf). 

Par ailleurs, une demande d’extension d’utilisation pour un extrait protéique issu de rein de porc, proposé par Dr Healthcare (Espagne), a également été soumise, afin de pouvoir l’utiliser sous une forme non encapsulée (comprimé). Cet extrait est déjà autorisé dans les compléments alimentaires et dans les denrées alimentaires destinées à des fins médicales spéciales (DADFMS), à hauteur de 12,6 g/j. La teneur maximale en diamine oxydase correspondante est de 0,9 mg/jour. En conditions normales, l’enzyme DAO est produite dans l’intestin grêle où elle métabolise l’histamine ingérée.  Cet ingrédient est donc utile pour la gestion alimentaire de la carence en DAO et de ses pathologies associées (intolérance à l’histamine…).

Pour en savoir plus :

EC. Summary of the applications submitted within the meaning of Article 10(1) of Regulation (EU) 2105/2283. Page consultée le 05/05/2020.

Liste des novel food autorisés par la CE (version consolidée au 08/03/2020.

https://dr-healthcare.com/en/produits-dao-enzyme-diamine-oxidase