Cet article est FREEMIUM, et nécessite une connexion pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 2 min

D'après Agro-Media, le 10 mai 2019.

Il y a maintenant un siècle, Isaac Carasso créait l’entreprise Danone suite à ses recherches sur les ferments lactiques. La petite entreprise est aujourd’hui devenue un géant de l’agroalimentaire n’ayant cessé de travaillé sur les ferments lactiques au fil des ans. 

Afin d’encourager la recherche collaborative et de promouvoir une science ouverte, Danone a décidé d’ouvrir l’accès à sa collection historique de 1800 souches. Parmi ces souches, le géant de l’agroalimentaire donne l’accès à ses 193 souches de ferments lactiques et bifidobactéries (famille de bactéries étant utilisée notamment dans la fabrication de yaourts et de lait fermentés).

Les ferments lactiques et bifidobactéries ont une multitude d’applications au-delà des applications alimentaires les plus connues. En effet, l’utilisation de ces microorganismes est également envisagée pour des applications :

  • médicales pour résoudre des problèmes de santé,
  • environnementales pour une protection et régénération des sols,
  • pharmacologiques pour réduire l’utilisation d’antibiotiques et donc la propagation de la résistance à ces derniers.

Afin de continuer à développer ces nouvelles applications et de coopérer avec d’autres structures de recherche, Danone Nutricia Research a rejoint tout récemment le centre d’innovation en microbiome (CMI) de San Diego en Californie, dans l’objectif de mieux comprendre le lien existant entre le régime alimentaire et l’intestin humain.