Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

D’après Sci Transl Med. (2019)

Le propionate, un acide gras à chaîne courte, est un puissant inhibiteur de moisissures qui est largement utilisé comme conservateur alimentaire mais également produit de manière endogène par le microbiote intestinal. Bien que généralement reconnu comme sans danger par la FDA (USA), les effets métaboliques de la consommation de propionate chez l’homme ne sont pas clairs. Ainsi, l’étude de Tirosh et al. (2019) vise à étudier l’effet du propionate sur la glycogénolyse et l’hyperglycémie.

Dans une étude clinique randomisée, à double insu et contrôlée par placebo, la consommation de repas supplémentés en propionate a entraîné une augmentation postprandiale du glucagon plasmatique, de FABP4 (protéine de liaison aux acides gras) et de noradrénaline.

Ainsi, le propionate peut par le biais de divers mécanismes, activer une augmentation de l’insuline, conduisant à une résistance à cette dernière et à une hyperinsulinémie, qui, au fil du temps, peuvent favoriser l’adiposité et des anomalies métaboliques. Une évaluation plus poussée des conséquences métaboliques de la consommation de propionate est justifiée.

Tirosh A, Calay ES, Tuncman G, Claiborn KC, Inouye KE, Eguchi K, Alcala M, Rathaus M, Hollander KS, Ron I, Livne R, Heianza Y, Qi L, Shai I, Garg R, Hotamisligil GS. The short-chain fatty acid propionate increases glucagon and FABP4 production, impairing insulin action in mice and humans. Sci Transl Med. 2019 Apr 24; 11(489).

Source visuel : https://www.bioalaune.com