Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

D’après Nature Metabolism (2019)

Les acides aminés à chaîne ramifiée élevée (BCAA) sont associés à l’obésité et à la résistance à l’insuline. A long terme, l’incidence des BCAA alimentaires sur la santé et la durée de vie est inconnue. L’étude de Solon-Biet et al. (2019), s’intéresse à la prise alimentaire de BCAA dans un régime isocalorique fixe, c’est-à-dire adapté aux besoins des personnes. Ils ont constaté qu’une exposition à long terme à des régimes riches en BCAA conduit à une hyperphagie (trouble alimentaire correspondant à une surconsommation d’aliment), à une obésité et à une réduction de la durée de vie. Ces effets ne sont pas dus à un taux de BCAA élevé en soi, ni à la voie de signalisation de mTOR (mammalian target of rapamycin), mais plutôt à un changement de la quantité relative de BCAA alimentaires par rapport à d’autres acides aminés, tel que le tryptophane et la thréonine. Ainsi, l’augmentation du ration BCAA / autres acides aminés entraîne une hyperphagie et est associée à une déplétion centrale de la sérotonine.

Ces données mettent en évidence le rôle de la qualité des acides aminés dans l’équilibre énergétique et montrent que les coûts de santé d’un apport chronique élevé en BCAA ne sont pas nécessairement dus à une toxicité intrinsèque mais plutôt à une hyperphagie due à un déséquilibre en acides aminés.

Samantha M. Solon-Biet, Victoria C. Cogger, Tamara Pulpitel, Devin Wahl, Ximonie Clark, Elena E. Bagley, Gabrielle C. Gregoriou, Alistair M. Senior, Qiao-Ping Wang, Amanda E. Brandon, Ruth Perks, John O’Sullivan, Yen Chin Koay, Kim Bell-Anderson, Melkam Kebede, Belinda Yau, Clare Atkinson, Gunbjorg Svineng, Tim Dodgson, Jibran A. Wali, Matthew DW Piper, Paula Juricic, Linda Partridge, Adam J. Rose, David Raubenheimer, Gregory J. Cooney, David G. Le Couteur, Stephen J. Simpson. Branched-chain amino acids impact health and lifespan indirectly via amino acid balance and appetite control. Nature Metabolism volume 1, pages 532 – 545 (2019)

Source visuel : https://steemit.com