Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Chez le nourrisson, des symptômes comme les vomissements, les pleurs ou les éruptions cutanées sont fréquentes. A l’heure d’une méfiance inédite vis-à-vis des aliments, de nombreux parents peuvent cependant interpréter ces manifestations banales comme des témoins évidents d’allergie au lait de vache.

Cet article tente d’y voir plus clair concernant cette tendance à suspecter chez bon nombre de nourrissons une allergie au lait de vache. Ainsi, des données au Royaume-Uni et en Australie entre 2000 et 2010 soulignent une multiplication par 10 de la prescription de formules d’acides aminés pour nourrissons, alors que les études épidémiologiques ne montrent pas une hausse similaire d’allergie au lait de vache. Le fait que certains symptômes courants correspondent également à des manifestations de l’allergie au lait de vache n’arrange pas les choses, et conduit les parents à fortement sur-diagnostiquer cette allergie. Le diagnostic parental conduirait à estimer la prévalence de l’allergie à 14% ; en réalité, correctement diagnostiquée, cette allergie ne concernerait pas plus d’1% des nourrissons occidentaux. L’article fait également le point sur les recommandations concernant la prise en charge de cette allergie : fait surprenant, beaucoup insistent sur l’exclusion du lait de l’alimentation maternelle, jetant un doute sur l’allaitement maternel qui est pourtant reconnu comme le gold-standard en matière de nutrition du nourrisson. Les preuves de l’efficacité de l’exclusion du lait de l’alimentation maternelle sont pourtant bien minces. Enfin, l’article souligne que les experts mandatés pour certaines recommandations ne sont pas dépourvus de liens d’intérêt, expliquant potentiellement la mise en avant de produits de substitution au travers de recommandations.

 

Assessment of Evidence About Common Infant Symptoms and Cow’s Milk Allergy.

Article de synthèse publié le 13 avril 2020 dans JAMA Pediatrics.

Lien (souscription requise) : https://doi.org/10.1001/jamapediatrics.2020.0153

Crédits d’image : https://commons.wikimedia.org/