Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie
[RM_Login]

Temps estimé - 3 min

Giovanni DAMAS. D’après Nutr J. (2019)

Il est reconnu que l’inflammation joue un rôle prépondérant dans les maladies cardiovasculaires de même que le stress oxydatif qui est à l’origine de l’oxydation des lipoprotéines de basse densité (LDL). Ce phénomène est intimement lié au développement de la dyslipidémie et de l’athérosclérose. Dans ce contexte, l’objectif de Balsan G et al. (2019) était d’évaluer l’effet d’une prise de yerba mate (YM) et de thé vert (GT) (riches en composés phénoliques) sur les taux sériques de leptine (hormone régulant la prise alimentaire en inhibant l’appétit) et de paraoxonase-1 (PON-1) ; cette enzyme antioxydante a pour principale fonction d’empêcher la peroxydation des lipides.

L’étude clinique, contrôlée et randomisée, porte sur 142 personnes (âgés de 35 à 60 ans) en surpoids ou atteintes d’obésité, de dyslipidémies non traitées et sans antécédent de maladie coronarienne. Les participants ont été randomisés pour ingérer 1 L de GT, de YM ou de thé à la pomme (groupe témoin) par jour pendant 8 semaines. Les taux sériques de PON-1 et de leptine ont été mesurés au début et en fin d’intervention.

Les résultats montrent qu’une prise de yerba mate améliore la capacité antioxydante en augmentant les taux sériques de PON-1 et est associée positivement à une augmentation du HDL-cholestérol, soulignant le rôle protecteur de cette boisson contre les maladies athérosclérotiques. La consommation de thé vert, en revanche, n’a eu aucun effet significatif sur les taux sériques de PON-1 et de leptine.

 

Référence : Balsan G, Pellanda LC, Sausen G, Galarraga T, Zaffari D, Pontin B, Portal VL.  Effect of yerba mate and green tea on paraoxonase and leptin levels in patients affected by overweight or obesity and dyslipidemia: a randomized clinical trial.  Nutr J. 2019 Jan 19;18(1):5.