Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je me connecte

Temps estimé - 3 min

Giovanni DAMAS. D’après The American Journal of Clinical Nutrition (2019)

De récentes études indiquent qu’une alimentation basée sur le régime méditerranéen (MedDiet) est corrélée à des performances cognitives globales plus élevées et à une meilleure intégrité structurelle du cerveau, ainsi qu’un risque réduit de maladie d’Alzheimer (MA) et de démence vasculaire (DV). L’étude de Karstens et al. (2019) examine les effets d’un régime méditerranéen sur les performances cognitives et sur l’imagerie cérébrale associés à la MA et à la DV (séparément).

Quatre-vingt-deux personnes âgées (moy. 68 ans) vivant à domicile ont été soumises à une évaluation de leur alimentation (Block Food Frequency Questionnaire 2005), une évaluation neuropsychologique, ainsi qu’à l’imagerie cérébrale. Les scores MedDiet ont été quantifiés à l’aide des critères publiés, et les participants ont été divisés en deux groupes : Low MedDiet et High MedDiet. L’enquête neuropsychologique a été axée sur la cognition associée à la MA (correspondant à la mémoire et l’apprentissage) et à la DV (comprenant le traitement de l’information et le fonctionnement exécutif).

Les résultats montrent que le groupe High MedDiet est associé à une meilleure performance d’apprentissage et de mémorisation. Les auteurs mettent en évidence un lien entre l’adhésion à une alimentation de type méditerranéenne et les performances cognitives ainsi que des phénotypes de neuroimageries positifs, inversement corrélés à la maladie d’Alzheimer.

 

Référence : Aimee J Karstens  Lisa Tussing-Humphreys Liang Zhan Niranjini Rajendran Jamie Cohen Catherine Dion Xiahong Joe Zhou Melissa Lamar. Associations of the Mediterranean diet with cognitive and neuroimaging phenotypes of dementia in healthy older adults. The American Journal of Clinical Nutrition, 2019 Jan.