Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Amine EL-ORCHE. D’après FDA.gov, novembre 2018

Le ministère de l’Agriculture des États-Unis (USDA – U.S. Department of Agriculture) et la FDA (FDA Food and Drug Administration) se sont réunis le 10 septembre pour discuter de l’utilisation de la technologie de culture cellulaire dans le développement des produits conçus à partir de cellules animales. En effet, même si le coût de production de ces produits est encore très élevé et qu’aucun produit n’est pour l’instant prêt à être vendu, les start-up lancées sur ce créneau se multiplient et les avancées sont très rapides.

Lors de cette réunion, les parties prenantes ont partagé leurs points de vue sur la réglementation nécessaire à la fois pour promouvoir ces produits alimentaires innovants et pour maintenir les normes de santé publique les plus élevées. Une consultation publique a d’ailleurs été ouverte jusqu’au 26 décembre 2018 à ce sujet.

Les deux agences ont annoncé également dans un communiqué de presse commun, publié le 16 novembre, qu’elles travailleraient conjointement pour superviser ces produits. La FDA sera chargée de réglementer la collecte, la mise en banque et la croissance des cellules utilisées pour la production de viande artificielle, tandis que l’USDA supervisera la production et l’étiquetage de ces produits.

L’objectif de ce travail collaboratif est de mettre à profit l’expérience de la FDA en matière de réglementation de la technologie de culture cellulaire et des biosystèmes vivants et celle de l’USDA en matière de réglementation des produits de l’élevage et de la volaille destinés à la consommation humaine.