Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

D'après PloS one, le 24 avril 2019.

Pour les personnes souffrant d’allergies alimentaires, manger au restaurant peut s’avérer très compliqué. Depuis juillet 2016, en France, les établissements de restauration doivent tenir à jour un document écrit reprenant la présence d’allergènes dans les plats proposés. 

Pas toujours simple à mettre en place pour les professionnels de la restauration, surtout que le sujet peut être mal connu. En effet, selon une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l’Université de Düsseldorf, la plupart des personnes travaillant en restaurant (en salle ou en cuisine) ont des connaissances limitées en matière d’allergies alimentaires.

L’équipe de chercheurs a testé les connaissances sur les allergies alimentaires de 295 employés de restauration en Allemagne. Les scientifiques ont ainsi découvert que seulement 30 % du personnel de ces restaurants étaient en mesure de nommer correctement trois allergènes alimentaires (parmi les 14 allergènes à déclaration obligatoire) tels que le lait, les œufs et le poisson. 41 % des répondant ont obtenu un sans-faute à un test Vrai/Faux.

La majorité des participants expriment une attitude positive vis-à-vis du sujet, mais le niveau de connaissance sur le sujet varie fortement en fonction du poste de l’enseigne de restauration, du type de restaurant ou du niveau d’éducation).

Les professionnels de la restauration font partie des acteurs majeurs pouvant améliorer la prévention relative aux allergies alimentaires. L’équipe de chercheurs conclut que des études supplémentaires seraient nécessaires pour identifier les déterminants et ainsi identifier les pistes pour une éducation ciblée sur le sujet.


Pour consulter l’ensemble de l’étude : Food allergy knowledge, attitudes and their determinants among restaurant staff : a cross-sectional study