Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 4 min

 

En septembre 2018, Santé Publique France a publié les résultats de l’étude Esteban (étude de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition 2014-2016) sur l’analyse de la situation nutritionnelle en France (voir Article du 30 novembre 2018). Un bilan sur les dosages biologiques des vitamines et minéraux sur la base des résultats de l’étude avait été également présenté en décembre 2019 (voir Article du 12 décembre 2019).

Cette année, en février 2020, c’est un bilan sur l’activité physique et la sédentarité qui a été dressé. Ce nouveau rapport permet de compléter les informations collectées lors de l’Etude nationale nutrition santé (ENNS) qu’avait réalisé Santé publique France en 2006 et 2007.

Les principaux résultats de l’étude sont :

  • Activité physique des adultes (de 18 à 74 ans) : En 2015, 53 % des femmes et 71 % des hommes suivaient les recommandations de l’OMS en matière d’activité physique. Comparé aux données de 2006, le nombre de femmes actives a diminué de 16 points en 2015 alors que les hommes de 40 à 54 ans se révèlent plus actifs.
  • Sédentarité des adultes : 90 % des adultes restaient 3 heures ou plus inactifs par jour et 42 % plus de 7 heures en 2015. En parallèle, le temps passé devant les écrans a considérablement augmenté avec plus de 80 % des adultes qui restaient plus de 3 heures devant un écran en 2015 (contre 53 % en 2006).
  • Activité physique des enfants (de 6 à 17 ans) : En 2015, seulement 51% des garçons et 33% des filles suivaient les recommandations de l’OMS. Ce sont les plus jeunes (de 6 à 10 ans) qui sont les moins inactifs. Bien qu’aucune évolution n’a été enregistrée entre 2006 et 2015, une amélioration du niveau d’activité physique a été relevée chez les 15-17 ans.  
  • Sédentarité des enfants : En 2015, le temps passé devant un écran a augmenté de 25 minutes chez les enfants de 6-10 ans, d’1h15 chez les 11-14 ans et de près de 2h chez les 15-17 ans, comparé aux données relevées en 2006.  

Ces résultats montrent que la majorité des Français, adultes comme enfants, ne suivaient pas les recommandations de l’OMS concernant l’activité physique en 2015. La sédentarité en France reste très importante, et cela nécessite donc la mise en place d’actions pour promouvoir l’activité physique à tout âge, tout en réduisant la durée passée devant les écrans. Ce bilan a également mis en évidence que ce sont les femmes qui sont le plus touchées par le manque d’activité physique, et cela doit être pris en compte dans le plan d’action. 

Pour consulter l’étude dans son intégralité, c’est ICI.

Source : Santé publique France