Cet article est FREEMIUM, et nécessite une connexion pour lire la suite

Je me connecte

Temps estimé - 2 min

Bien qu’il connaisse une période difficile en termes de vente (-1 % en 2018), le secteur de la confiserie se renouvelle en se lançant sur des axes porteurs ces dernières années, comme la durabilité, le vegan, la réduction de sucres…

 

Par exemple, pour les marques Haribo et Lutti, c’est la réduction en sucres qui est l’axe principal. Avec respectivement 30 et 40 % de sucres en moins, ces bonbons gélifiés sont composés de fibres naturelles issues du maïs. Ils sont garantis sans édulcorant ni colorant artificiel.

 

Les marques historiques ne sont pas les seules à travailler sur le créneau : Solinest a lancé une nouvelle marque qui propose des confiseries bio, sans colorant ni arôme artificiel, signé Not guilty (“Pas coupable”).

 

De son côté, Krema mise sur l’aspect durable avec  le lancement de sa nouvelle gamme. Dans les produits, la pectine remplace la gélatine de porc. De plus, afin de réduire les déchets, les bonbons sont désormais sans emballage individuel.

Les bonbons sont disponibles en GMS

PVI  : Haribo Sea Friends : 1,59€ le sachet de 175 g ;  Lutti mini bubblizz 1,49€ le sachet de 130 g ; Not Guilty Mi Colazon : 1,99€ le sachet de 100 g ; Krema Mini Cub bio : 1,90€ le pack de 130 g refermable

Sources : www.lsa-conso.fr ; https://notguilty-sweetrevolution.com/ ; www.lineaires.com