Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je me connecte

Temps estimé - 3 min

Carine Dion, Giovanni Damas. D’après Appetite (2018)

Comprendre les demandes des consommateurs séniors est d’une importance capitale pour le développement d’aliments fonctionnels destinés à ce segment de la population. Le vieillissement est souvent associé à la sarcopénie (correspondant à une perte de la masse musculaire liée à l’âge) et nécessite, entre autre, une prise adéquate de protéines. L’objectif de l’étude de Song et al. (2018) est d’examiner les attitudes des personnes âgées vis-à-vis des vecteurs alimentaires pour l’enrichissement en protéines.

Au total, 182 consommateurs (âge moyen de 66 ans) ont participé à une enquête visant à évaluer leur volonté  d’acheter et de goûter 16 produits alimentaires enrichis en protéines. Les vecteurs varient de 3 façons différentes : la salubrité (saine ou malsaine), la nouveauté (traditionnelle ou nouvelle) et les types de repas (composante du repas ou collation).

Les résultats ont montré que les consommateurs les plus âgés étaient les plus disposés à acheter et à essayer des aliments enrichis en protéines, sains et de type repas traditionnels. De plus, les résultats portant sur une segmentation de cette population sénior, montrent l’importance de développer des produits riches en protéines répondant aux besoins et envies de chaque sous-population de séniors.

Les futures études devront certainement explorer les réelles intentions d’achat des consommateurs séniors, notamment par des tests de dégustation de produits attrayants  et enrichis en protéines ; cela pourrait contribuer à réduire le scepticisme des consommateurs séniors vis-à-vis de ce type d’aliments.

 

Référence : Song X, Pérez-Cueto FJA, Bølling Laugesen SM, van der Zanden LDT, Giacalone D. Older consumers’ attitudes towards food carriers for protein-enrichment. Appetite. 2018 Dec 22;135:10-19.