Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 4 min

L’utilisation pour des aliments végétaux de dénominations habituellement associées à des produits d’origine animale fait débat en Europe. Pour les produits laitiers, les dénominations telles que « lait », « beurre », « crème », « fromage » ou encore « yaourt » sont réservées aux denrées issues de lait d’origine animale (règlement (UE) n ° 1308/2013 relatif notamment à la protection des dénominations laitières). Ainsi en 2017, la cour de justice de l’Union Européenne a statué définitivement sur l’interdiction d’utilisation des dénominations laitières pour les produits purement végétaux tels que les « laits végétaux » qui doivent désormais porter la dénomination « boissons végétales ».

Le débat porte aujourd’hui sur les substituts végétaux de produits à base de viande. En avril dernier, le Comité sur l’agriculture et le développement rural au sein Parlement Européen a proposé via l’amendement 667 de restreindre l’utilisation des termes « saucisse », « burger », « escalope » et « steak » pour leurs alternatives végétales, avec pour objectif de mieux informer les consommateurs. Ainsi les burgers végétariens pourraient être renommés « disques végétariens » et les saucisses végétariennes « tubes végétariens ».

Dans l’attente d’une décision au niveau européen, le Royaume-Uni s’est saisi du sujet. En juillet, un sous-comité sur l’énergie et l’environnement rattaché au Parlement britannique avait fait part de ses craintes sur la mise en application d’une telle règle. Il évoquait notamment l’impact financier que cela pourrait avoir sur le business de produits végétariens ou encore le fait que cela pourrait enrayer le phénomène de diminution de consommation de viande, pourtant recommandé par les pouvoirs publics pour des raisons de santé et de protection de l’environnement.

Le Ministre britannique de l’alimentation et de l’agriculture, Zac Goldsmith, vient d’exprimer sa position et apporte son soutien au Parlement britannique, reconnaissant que les saucisses et burgers végétariens existent sur le marché anglais et européen depuis des années et que leur étiquetage est suffisamment clair pour que les consommateurs identifient facilement les produits à base de végétaux ou de viande.

Cette position du gouvernement anglais vient en opposition à la proposition européenne, ce qui pourrait rouvrir le débat avant une décision finale de l’Europe.

 

Source : Vegetarian food names are already clear, agreed Minister, consulté le 18/10/19