Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je me connecte

Temps estimé - 3 min

Santé Canada (le Conseil canadien de la santé) a annoncé, mi-janvier 2019, la publication d’une nouvelle édition du guide alimentaire (9ème version). A noter que le guide alimentaire a vu le jour en 1942, pour prévenir les déficits nutritionnels, et sa dernière édition datait de 2007.

Cette nouvelle version, qui apporte de nouvelles recommandations alimentaires, se veut plus actuelle et avec des ressources complémentaires facilement accessibles en ligne ou à l’aide d’appareils mobiles. Il ne s’agit pas d’une légère révision de la version précédente, mais d’un changement majeur qui ne ravit pas les secteurs de la viande et du lait. Par ailleurs, les nouvelles recommandations ont été faites sur la base de recherches scientifiques non financées par l’industrie alimentaire.


Parmi les principaux changements, on retrouve l’abandon des  groupes alimentaires (“lait et substituts” et “viandes et substituts” au profit “des aliments protéinés”) et du nombre de portions recommandées. La nouvelle assiette, proposée par le guide, est désormais constituée pour moitié de fruits et légumes, d’un quart d’aliments protéinés (protéines végétales et animales) et d’un quart d’aliments riches en fibres comme les céréales complètes, accompagné d’un verre d’eau comme boisson choix.

Par ailleurs, dans les conseils “Alimentation saine”, le guide met l’accent sur l’intérêt des habitudes alimentaires, le côté convivial des repas, l’importance de cuisiner, la nécessité de limiter les aliments hautement transformés (riches en sodium, en sucres ou en gras saturés), la vigilance face au marketing alimentaire, etc.

Des lignes directrices plus détaillées seront publiées prochainement à l’attention des écoles, des milieux de travail, des centres récréatifs et des établissements de santé, avec des recommandations sur les quantités et les types d’aliments à inclure dans leurs menus.