Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 5 min

L’ANVISA, l’agence nationale de surveillance sanitaire brésilienne, a lancé le 23 septembre une consultation publique sur l’étiquetage nutritionnel. La consultation est ouverte jusqu’au 6 novembre et le grand public est invité à y contribuer.

L’objectif principal de cette consultation est de recueillir les points de vue des consommateurs sur leur compréhension des informations nutritionnelles actuellement étiquetées sur les denrées alimentaires au Brésil. L’ANVISA interroge notamment sur la visibilité et la lisibilité des informations pour permettre une meilleure compréhension par les consommateurs et faciliter la comparaison des produits entre eux.

En effet, aujourd’hui, les consommateurs brésiliens ont des difficultés à comprendre l’étiquetage nutritionnel des emballages, principalement à cause de polices de caractères trop petites et peu lisibles et d’un manque de mise en avant et de standardisation de l’emplacement des informations. L’étiquetage nutritionnel au Brésil est encadré réglementairement et obligatoire depuis 2001. Il est similaire à celui des USA avec des informations par portion et une indication de l’équivalent de la portion en mesure ménagère (tasse, cuillère…). La portion et sa mesure ménagère associée sont déterminées selon la RDC Resolution #359.

Les propositions d’améliorations apportées par l’ANVISA dans sa consultation sont les suivantes :

  • Etiquetage nutritionnel simplifié en face avant avec la loupe grossissante: c’est le système plébiscité par l’ANVISA. Cette loupe grossissante en face avant des emballages indique  que le produit contient des teneurs en sucres ajoutés, acides gras saturés ou sodium au-dessus des limites qui seront fixées dans un second temps

  • Taille des caractères de l’information nutritionnelle: l’ANVISA propose que pour une meilleure lisibilité des informations nutritionnelles, les caractères de certains nutriments aux teneurs élevées soient plus grands
  • Valeurs nutritionnelles pour 100g: l’ANVISA suggère d’ajouter un tableau de valeurs nutritionnelles avec des informations standardisées pour 100g ou 100ml
  • Portions: l’information sur les portions est clé pour la bonne compréhension des consommateurs, l’ANVISA recommande donc d’ajouter le nombre de portions contenues par emballage

Ainsi le modèle d’étiquetage nutritionnel amélioré proposé par l’ANVISA serait le suivant :

Le sujet de l’étiquetage nutritionnel simplifié en face avant fait actuellement débat au Brésil. L’Institut Brésilien de Protection des Consommateurs (Idec) indique que le modèle de la loupe grossissante soutenu par l’ANVISA manque de preuves scientifiques. L’Idec attend donc des éléments de preuve supplémentaires via une étude d’impact finale. Le modèle préféré par l’Idec est celui des nutriments présentés sous forme de triangles qui selon l’Idec est plus facile à comprendre par les consommateurs.

A la fin de la consultation publique, l’ANVISA analysera l’ensemble des réponses et se concertera avec les parties prenantes, notamment sur les éléments techniques, avant de mettre en place le nouveau modèle d’étiquetage nutritionnel.

 

Référence : CONSULTA PÚBLICA Nº 708, DE 13 DE SETEMBRO DE 2019