Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 2 min

L’Efsa vient de publier un avis mitigé concernant la sécurité d’emploi d’astaxanthine en tant que nouvel ingrédient dans les compléments alimentaires, à des niveaux max. de 8 mg / jour.

En 2014, l’Efsa a évalué l’innocuité d’un nouvel ingrédient riche en astaxanthine, dérivé de microalgues Haematococcus pluvialis. En 2019, le groupe d’experts FEEDAP a adopté un avis concernant la diméthyldisuccinate ‐ astaxanthine, dans lequel il a dérivé une nouvelle DJA à 0,2 mg d’astaxanthine / kg pc (qui a remplacé celle de 0,034 mg / kg pc établie en 2014).

En tenant compte d’une évaluation actualisée de l’exposition à l’astaxanthine via le régime de base, et des 8 mg apportés par le complément alimentaire, les experts concluent que : 

  • une telle exposition combinée à l’astaxanthine est sans danger pour les adultes,
  • les adolescents de 14 à 18 ans atteignent la DJA,
  • la DJA est dépassée de 28% chez les enfants de 10 à 14 ans et jusqu’à 524% chez les nourrissons de 4 à 6 mois

Source : Efsa. Safety of astaxanthin for its use as a novel food in food supplements. Efsa Journal 2020;18(2):5993. 5 fév. 2020.