Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Le glucomannane est extrait des tubercules ou des racines de la plante konjac et est connu pour son effet bénéfique sur le maintien du taux de cholestérol.

En réponse à une pétition citoyenne de The Food Lawyers, la FDA a ajouté depuis janvier 2020 les fibres de glucomannane à la liste existante des glucides non-digestibles, extraits de plantes ou synthétisés, et qu’elle prévoit de faire ajouter à la définition des fibres alimentaires prises en compte dans l’étiquetage des Nutrition Facts et des Supplement Facts.

La définition des fibres alimentaires a été établie par la FDA en 2016 dans le Nutrition and Supplement Facts Labels Rules and Regulations et comprend les glucides non-digestibles solubles et insolubles (contenant au moins 3 unités monomériques) dont :

  • les fibres naturelles intrinsèques et intactes des plantes (fibres des fruits et légumes, des produits céréaliers…)
  • les glucides non-digestibles isolés ou synthétisés (beta-glucanes, cellulose, gomme de guar…) ayant une effet physiologique bénéfique sur la santé humaine.

Sur la base des dernières données scientifiques disponibles, la FDA a déterminé que le niveau de preuve était suffisant pour conclure que le glucomannane pourrait aider à réduire le cholestérol sanguin.

En amont de cette intégration du glucomannane à la définition de fibres alimentaires, 9 autres catégories de glucides non-digestibles (dont plusieurs fibres constitutives des parois cellulaires de plantes, l’inuline, la maltodextrine résistante…) ont également déjà été proposées par la FDA pour ajout à cette définition.

En attendant l’adoption officielle d’une nouvelle définition des fibres alimentaires, la FDA prévoit d’autoriser les fabricants à comptabiliser ces nouvelles sources de fibres dans l’étiquetage des fibres alimentaires.

 

Source : FDA Questions and answers on dietary fiber, consulté le 10/01/2020