Cet article est FREEMIUM, et nécessite une connexion pour lire la suite

Je m’identifie
[RM_Login]

Temps estimé - 3 min

Manon Leverrier. D’après The Lancet, janvier 2019

La revue britannique The Lancet publie un nouveau rapport, qui fait suite à celui sur l’alimentation et l’environnement (voir RDP du 25 janvier 2019).

Quarante-trois experts ont contribué à ce rapport aboutissant à une idée principale, il faut considérer de façon globale trois aspects : l’obésité, la sous-nutrition mais également le changement climatique, considéré comme facteur aggravant des deux premiers. En effet, le lien apparaît évident lors, par exemple, de sécheresses engendrées par des phénomènes climatiques extrêmes, qui d’une part privent certaines populations de nourriture et font monter le prix des fruits et légumes, et d’autre part qui favorisent l’augmentation de la consommation d’aliments industriels.

Après trois années d’enquête, le groupe d’experts pointe du doigt les multinationales de l’alimentaire désignées sous le nom de “Big Food” et propose la création d’une Convention-cadre sur les systèmes alimentaires, similaire à celle existante pour le tabac. Ce texte aurait pour objectif de réduire la consommation de produits industriels mais aussi de lutter contre le lobbying pour limiter l’influence sur les politiques publiques. Les auteurs du rapport s’appuient notamment sur l’exemple du secteur des boissons sucrées aux Etats-Unis : 50 millions de dollars auraient été dépensés pour contrer des mesures destinées à diminuer la consommation de soda.

Le traitement séparé de ces sujets engendre une lenteur des réponses politiques, qualifiée d’inacceptable par les auteurs. Ils demandent aux politiques de santé publique, appuyées par des politiques budgétaires et fiscales, de travailler sur le financement de modes de productions durables, d’envisager des taxes pour abaisser la consommation de viande rouge ou encore favoriser les transports non motorisés.

Cette vision holistique vise à réorienter les systèmes pour améliorer la santé humaine et planétaire.
Pour en savoir plus : The Global Syndemic of Obesity, Undernutrition, and Climate Change : The Lancet Commision report