Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 5 min

D'après le CERIN, janvier 2020

A l’occasion des JFN qui se sont tenues à Rennes en novembre dernier, il a été fait état des nouvelles recommandations de la HAS (Haute Autorité de Santé) pour le diagnostic de la dénutrition chez l’enfant (<18 ans) et l’adulte de moins de 70 ans.

En premier lieu, il a été rappelé que la dénutrition  se définit comme étant “l’état d’un organisme en déséquilibre nutritionnel, le déséquilibre étant caractérisé par un bilan énergétique et/ou protéique négatif“.

Cette identification se base sur des critères phénotypiques et étiologiques, la dénutrition étant caractérisée en présence d’au moins 1 critère de chaque.

Chez l’enfant :

  • Critères phénotypiques :
    1. Perte de poids supérieure à 5 % en 1 mois ou supérieure à 10 % en 6 mois ;
    2. Indice de Masse Corporelle inférieur à la courbe IOTF 18,5 (courbes de l’International Obesity Task Force prolongée, avant 2 ans, par les courbes « AFPA – CRESS/Inserm -CompuGroup Medical 2018 ») ;
    3. Stagnation pondérale aboutissant à un poids situé à 2 couloirs en-dessous du couloir habituel ;
    4. Réduction de la masse et/ou de la fonction musculaire (si disponible).
  • Critères étiologiques :
    1. Réduction de la prise alimentaire supérieure à 50 % pendant plus d’une semaine ou toute réduction des apports pendant plus de 2 semaines, par rapport à la consommation habituelle quantifiée ou aux besoins protéino-énergétiques estimés ;
    2. Absorption réduite par maldigestion ou malabsorption ;
    3. Situation d’agression (hypercatabolisme protéique avec ou sans syndrome inflammatoire) : Pathologie aïgue / Pathologie chronique ou maligne évolutive.

La dénutrition sévère est quant à elle caractérisée par la présence d’au moins un des critères suivants :

  • IMC ≤ courbe IOTF 17 ;
  • Perte de poids > 10 % en 1 mois ou > 15 % en 6 mois ;
  • Stagnation pondérale aboutissant à un poids situé au moins 3 couloirs en dessous du couloir habituel ;
  • Infléchissement statural (avec perte d’au moins un couloir par rapport à la taille habituelle).

Chez l’adulte de moins de 70 ans :

  • Critères phénotypiques :
    1. Une perte de poids supérieure à 5 % en 1 mois ou 10 % en 6 mois, ou 10 % par rapport au poids habituel avant le début de la maladie ;
    2. Un IMC < 18,5 kg/m² ;
    3. Une réduction quantifiée de la masse et/ou de la fonction musculaire, selon les méthodes d’évaluation musculaire et les seuils proposés par la HAS.
  • Critères étiologiques : idem que chez l’enfant.
  • Critères de dénutrition sévère : 
    • IMC ≤ 17 kg/m² ;
    • perte de poids ≥ 10 % en 1 mois ou ≥ 15 % en 6 mois ou ≥ 15 % par rapport au poids habituel avant le début de la maladie ;
    • mesure de l’albuminémie par immunonéphélémétrie ou immunoturbidimétrie ≤ 30g/L.

Les critères de détermination de la dénutrition chez l’adulte de plus de 70 ans restent inchangés pour l’heure.

Pour en savoir plus, consulter la fiche-outil sur le site de la HAS.

Visuel : Image par Bruno /Germany de Pixabay