Cet article est FREEMIUM, et nécessite une connexion pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 4 min

Les bénéfices des polyphénols, quelle que soit leur origine, sont régulièrement décrits. On leur attribue principalement des bénéfices sur le plan cardiovasculaire, ainsi que des effets préventifs sur le diabète de type 2 et l’inflammation. Si de nombreuses études ont été effectuées par rapport à des effets préventifs, peu se sont focalisées sur des pathologies répandues, pour vérifier les bénéfices de ces composés.

Dans cette étude, des chercheurs américains se sont focalisés sur le potentiel anti-inflammatoire des polyphénols issus de la mangue, en particulier chez des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Considérant les effets anti-inflammatoires suggérés des polypohénols, les chercheurs ont supposé un bénéfice chez ces patients : qu’il s’agisse de la maladie de Crohn ou de la colite ulcéreuse, ces maladies sont en effet caractérisées par une inflammation de l’intestin. Pour cela, 10 patients atteints de MICI ont été supplémentés en pulpe de mangue pendant 8 semaines. L’évolution de plusieurs paramètres a été évaluée : gravité des symptômes évaluée par l’échelle SCCAI, paramètres inflammatoires, mais aussi composition du microbiote.

Au bout de 8 semaines, les patients ont déclaré une moindre gravité des symptômes. De manière concordante, des baisses significatives de plusieurs paramètres inflammatoires ont été constatées. Enfin, certaines souches de Lactobacillus ont été significativement augmentées suite à la supplémentation.

Ces résultats prometteurs doivent être validés par d’autres travaux de recherche : en particulier, le recours à un groupe contrôle, et une supplémentation spécifique en polyphénols qui seraient extraits de la mangue, permettrait d’attribuer avec certitude les bénéfices liés à ces composés chez des patients atteints de MICI.

Mango (Mangifera indica L.) polyphenols reduce IL-8, GRO, and GM-SCF plasma levels and increase Lactobacillus species in a pilot study in patients with inflammatory bowel disease. Article de recherche publié le 18 mars 2020 dans Nutrition Research. Lien (souscription requise) : https://doi.org/10.1016/j.nutres.2020.01.002

 

Crédits d’image : https://www.flickr.com/