Cet article est FREEMIUM, et nécessite une connexion pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

D'après Make.org, le 20 juin 2019

La plateforme de mobilisation Make.org a lancé durant la période du 26 mars au 31 mai 2019 avec ses partenaires, une vaste consultation nationale sur l’alimentation. S’inscrivant dans sa Grande Cause “Agir pour Mieux Manger,” cette mobilisation a permis à 460 000 participants de s’exprimer.

Parmi ces partenaires, des entreprises (Système U, Danone, Bonduelle…), l’Inra, des associations (Open food fact, Action contre la faim, Banque alimentaire…), des start-up ou encore des médias.

Plusieurs idées obtiennent les faveurs des citoyens participants, avec trois axes de changement prioritaire qui en découlent, traduisant leurs inquiétudes actuelles vis-à-vis de l’alimentation d’aujourd’hui.

Ainsi, le développement des circuits courts est quelque chose d’important aux yeux des participants. Tout comme l’idée de réduire le plastique et le suremballage des produits alimentaires, ainsi que la nécessité de changer les habitudes alimentaires pour privilégier les produits locaux et de saison. Cependant, ce changement d’habitudes alimentaires ne se traduit pas forcément par une restriction alimentaire imposée. Cette thématique est sujette à la plus grande source de refus notamment liée à la suppression de la viande dans les assiettes françaises, une option globalement rejetée.

D’autres idées importantes sont également proposées comme un contrôle plus sévère concernant les aliments transformés avec une meilleure communication sur leur composition ou encore le souci du bien-être animal qui doit être respecté.

Les citoyens plébiscitent également la lutte contre le gaspillage et une meilleure transparence des produits avec une meilleure indication de la provenance et de la traçabilité du produit.

Crédit photo : make.org