Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 2 min

D'après solidarites-sante.gouv, 23 avril 2019

Dans le cadre du plan de prévention et de lutte contre la pauvreté annoncé par le président, l’Etat va financer des petits déjeuners pour les écoles situées dans les territoires prioritaires. Cette démarche a pour but de permettre aux enfants de ne pas commencer la journée le ventre vide.

La mise en place de ces petits déjeuners devra cependant suivre les principes suivants :

  • Les petits déjeuners devront être équilibrés et de qualité,
  • servis dans le respect des règles de sécurité et d’hygiène alimentaire,
  • ouverts à tous les enfants,
  • et accompagnés d’une action d’éducation à l’alimentation et d’une sensibilisation des parents au rôle du petit déjeuner.

Ainsi, dès le mois d’avril, une première phase de test sera lancée dans 8 académies (Amiens, Lille, Montpellier, Nantes, Reims, Toulouse, Versailles et La Réunion).

Ce petit déjeuner pourrait profiter dès la rentrée de septembre à 100 000 enfants dans les territoires identifiés.

Le budget alloué à cette mesure devrait être de 6 millions d’euros en 2019, il devrait à terme doubler et atteindre 12 millions d’euros en 2020, en année pleine.

Source visuel : Soronet