Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Le 20 septembre dernier, dans les locaux de Santé Publique France, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a lancé le 4ème Programme National Nutrition Santé (PNNS). 

Les cinq grands axes de ce PNNS 2019-2023 sont : 

  • Améliorer pour tous l’environnement alimentaire et physique en favorisant notamment le déploiement du Nutri-Score et en travaillant avec les industriels sur les réductions de teneurs en matières grasses, sucres et sel ;
  • Encourager les comportements favorables à la santé en mettant à jour les recommandations nutritionnelles et en développant l’éducation alimentaire tout au long de la scolarité ;
  • Mieux prendre en charge les personnes en surpoids, dénutries ou atteintes de maladies chroniques en utilisant la prescription d’activités physiques adaptées et en sensibilisant la population avec la “semaine nationale de la dénutrition” ;
  • Impulser une dynamique territoriale en valorisant les initiatives et en partageant les bonnes idées locales ;
  • Développer la recherche en appui de la politique nutritionnelle.

Cette intervention a également été l’occasion de faire le point sur le Nutri-Score, dispositif mis en place depuis 2 ans, en présentant les résultats d’une enquête sur la connaissance et la perception des Français vis-à-vis du logo.

Les principaux enseignements portent sur une amélioration de l’utilisation, de la reconnaissance, de la visibilité du Nutri-Score par les consommateurs. La notoriété du système a également progressé passant de 58 % à 81 % entre avril 2018 et mai 2019. Aujourd’hui, 9 Français sur 10 seraient favorables à ce qu’il soit obligatoire.

Pour consulter l’ensemble des résultats de l’enquête : Nutri-Score : évolution de sa notoriété, sa perception et son impact sur les comportements d’achat déclarés entre 2018 et 2019

Source : www.santepubliquefrance.fr