Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Crédits d’image : https://www.needpix.com/

La consommation de céréales complètes est souvent associée à des bénéfices nutritionnels. Ainsi, intégrer du pain aux céréales complètes dans son alimentation peut d’avérer judicieux. Néanmoins, en grande surface, ces pains sont souvent faits à partir de céréales complètes finement broyées.

Le fait que les particules de céréales soient plus ou moins broyées, selon les pains, peut-il conduire à une différence d’impacts physiologiques ? Pour le savoir, Reynolds et collaborateurs (2019) ont mené une étude clinique randomisée contrôlée sur quinze adultes atteints de diabète de type 2. Quatre pains ont été à partir de blé complet, chaque pain ayant un taux de broyage différent. Les auteurs se sont intéressés à la réponse glycémique suivant la consommation de ces pains.

En résumé, plus la taille des particules de céréales dans le pain est élevée, plus la réponse glycémique est faible : aire sous la courbe significativement plus faible, moindre élévation de la glycémie post-prandiale, et moindre glycémie mesurée trois heures après le repas.

Ces impacts favorables sur la glycémie sont d’autant plus intéressants qu’il s’agissait de volontaires atteints de diabète de type 2. Cette étude montre bien l’effet matrice : bien que la composition nutritionnelle soit la même entre les pains, la réponse glycémique n’est pas la même.

Etude publiée dans Diabetes Care.

Lien de l’étude : https://doi.org/10.2337/dc19-1466