Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 4 min

Durant ces deux mois de confinement, le mode de vie et l’alimentation des Français ont considérablement changé. Plusieurs études de consommation ont été réalisées afin de déterminer l’évolution des habitudes alimentaires de la population au cours de cette période.

En avril 2020, un sondage a été mis en place par OpinionWay sur 1092 français. Les résultats du sondage ont révélé que les Français ont privilégié les produits locaux, fabriqués en France et d’origine biologiques. En effet, 69 % des personnes interrogées estiment que la crise sanitaire et économique montre qu’il est nécessaire de modifier ses habitudes alimentaires et se tourner vers des produits plus responsables (locaux, d’origine biologique, équitables, sans emballages…). Les participants souhaitent poursuivre après la crise à consommer responsable pour 80 % d’entre eux et 54 % aimeraient que l’alimentation soit 100 % locale.

Les Français aimeraient également continuer à faire plus attention à la qualité nutritionnelle, à l’origine et à la traçabilité de leurs produits après le confinement, tout en tenant compte du prix, qui reste le premier critère de choix selon l’Observatoire E.Leclerc des Nouvelles Consommations. Il a été mis en évidence que les Français ont effectué leurs courses moins souvent durant cette période de confinement, avec seulement 48 % des personnes qui ont réalisé au moins une fois par semaine leurs achats alimentaires (contre 67 % avant le confinement). Le drive et la livraison à domicile ont également pris de l’importance pendant cette période avec 20 % des Français qui achètent plus via le drive et 9% qui se font livrer davantage de paniers de fruits et légumes.

La fréquentation de la population dans les supermarchés a donc diminué mais le temps passé dans la cuisine a quant à lui augmenté. En effet, une étude de Paula Navaroo, analyste de We Are Social, a montré que les Français prenaient plus de temps pour cuisiner afin de s’occuper. Cela a été confirmé par les réseaux sociaux, avec notamment Instagram, que les Français utilisent pour partager leurs recettes, ou encore avec le nombre important de téléchargements de l’application Marmiton. La cuisine est même devenue une forme de solidarité avec par exemple la confection de repas par des chefs pour le personnel soignant.

Sources: Sondage OpinionWay pour Max Havelaar

https://nouvellesconso.leclerc/

https://foodgeekandlove.fr/foodnews/nouveau-rapport-assiette-pandemie-covid-19-14164/

Visuel : https://icspediatriaaltpenedes.files.wordpress.com/2013/09/desayuno-sano-en-familia.jpg