Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 4 min

La musculation constitue un excellent moyen pour prendre de la masse musculaire. Une alimentation appropriée, qui fournit notamment des acides aminés nécessaires à la synthèse protéique (environ 1,6 protéines/kg poids corporel/jour), peut potentiellement décupler les effets de la musculation. Les études sont cependant contradictoires sur l’efficacité des compléments en seules protéines, conduisant au développement de compléments mélangeant à la fois protéines, vitamines et minéraux. Les ingrédients les plus souvent ajoutés sont la créatine, la vitamine D et les acides gras poly-insaturés, tous étant censés augmenter la masse musculaire. Cependant, peu d’études ont évalué rétrospectivement l’efficacité de ces compléments.

C’est précisément l’objectif de cette étude, qui a passé en revue l’ensemble des études cliniques randomisées contrôlées ayant effectué une supplémentation en compléments multi-ingrédients. Deux critères principaux ont été retenus : étude clinique sur une période d’au moins six semaines, et participants effectuant des séances de musculation au moins deux fois par semaine. Les auteurs ont ainsi pu comparer trois situations : musculation, musculation + compléments en protéines, et musculation + compléments en protéines et multi-ingrédients.

Au total, 35 études ont pu être intégrées dans cette analyse globale. Les auteurs ont constaté que la prise de suppléments en protéines + multi-ingrédients avait un impact significatif sur la prise de masse musculaire, en comparaison avec de la musculation seule. De manière intéressante, c’est chez les plus de 45 ans que l’effet sur la masse musculaire est le plus marqué. En revanche, l’ajout de plusieurs ingrédients en plus des protéines n’a pas permis d’apporter un bénéfice supplémentaire, malgré les mécanismes par lesquels la vitamine D ou les acides gras poly-insaturés pourraient favoriser la prise de masse musculaire. Les auteurs font l’hypothèse que certains produits sont mieux formulés que d’autres : l’hétérogénéité des compléments utilisés dans les études ne permettrait alors pas de montrer un effet significatif des ingrédients en plus des protéines.

 

Do multi-ingredient protein supplements augment resistance training-induced gains in skeletal muscle mass and strength? A systematic review and meta-analysis of 35 trials.

Article publié dans le volume de mai du British Journal of Sports Medicine.

Lien (souscription requise) : http://dx.doi.org/10.1136/bjsports-2018-099889

 

Crédits d’image : https://www.flickr.com/