Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Marc-Antoine Jarnet. D'après ingredientsnetwork.com, le 31 janvier 2019.

Les consommateurs sont aujourd’hui de plus en plus alertes vis-à-vis de leur consommation en sucre. Ils cherchent à diminuer leurs apports en lien avec l’ensemble des nouvelles recommandations et études récentes. Dans ce cadre,  la jeune start-up israélienne Better Juice propose une solution intéressante pour réduire les sucres présents dans les jus de fruits. En effet, ces jus représentent un vecteur non négligeable d’apport en sucre et en calories.

Afin de réduire ces sucres (saccharose, glucose, fructose, etc.), l’entreprise a développé en collaboration avec L’Université hébraïque de Rehovot et l’incubateur « the kitchen club » une technologie enzymatique brevetée utilisant des micro-organismes. Ces micro-organismes immobilisés possèdent des enzymes qui présentent une activité de bioconversion permettant la transformation des sucres en fibres (FOS) ou en d’autres composés non digestibles.

Cette méthode est utilisable en continu ce qui permet de pouvoir traiter de grandes quantités de jus. Aucune modification ou aucun ajout ne sont nécessaires dans les jus, ce qui impacte très peu le coût. La quantité de sucre à éliminer est dépendante du produit cible. Elle va être aux alentours de 30% pour un jus à consommer en l’état afin d’éviter l’apparition de goûts parasites (amertume, acidité, etc.). Seule une légère diminution de l’intensité sucrée sera observée. Pour les jus utilisés en tant qu’ingrédients dans différentes matrices (glaces, confiserie, etc.), la réduction peut monter jusqu’à 80%.

Malheureusement, d’un point de vue réglementaire, les produits se heurtent à quelques difficultés. Les fabricants européens sont contraints à l’heure actuelle de nommer le produit traité « boisson à base de jus » plutôt que jus, ce qui représente un frein marketing notable. Aux Etats-Unis, ils doivent mentionner « traité enzymatiquement » ou «à teneur réduite en sucre».

L’entreprise a obtenu en 2018 le prix de l’innovation technologique au défi innovation start-up du HIE à Francfort. Elle souhaite aujourd’hui travailler avec des fabricants de jus et recherche des partenariats en B to B.