Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Alors que le débat fait rage sur les avantages et les inconvénients de divers régimes dits «sains», on accorde moins d’attention au fait que les différentes recommandations en matière d’alimentation partagent souvent un conseil commun : éviter les aliments ultra-transformés. Ces aliments sont décrits comme « des formulations contenant principalement des sources industrielles peu coûteuses d’énergie alimentaire et de nutriments, additionnées d’additifs, selon une série de procédés » et contenant un minimum d’aliments complets. L’étude de Hall et al, (2019), vise donc à déterminer si les aliments ultra-transformés affectent l’apport énergétique.

Cette étude clinique, randomisée, croisée, porte sur 20 adultes (moyenne d’âge de 31 ans) de poids stable et un IMC moyen de 27 kg/m2. Les sujets ont été divisés en 2 groupes pour suivre soit un régime ultra-transformé, soit un régime non transformé durant 2 semaines ; les régimes ont ensuite été inversés pendant les 15 jours suivants.

Les résultats indiquent que l’apport énergétique était plus important pendant le régime ultra-transformé d’environ 508 kcal / jour avec une consommation accrue en glucides et graisses mais pas en protéines.

Ainsi, les auteurs expliquent que limiter la consommation d’aliments ultra-transformés peut constituer une stratégie efficace de prévention et de traitement de l’obésité.

 

 

Hall KD, Ayuketah A, Brychta R, Cai H, Cassimatis T, Chen KY, Chung ST, Costa E, Courville A, Darcey V, Fletcher LA, Forde CG, Gharib AM, Guo J, Howard R, Joseph PV, McGehee S, Ouwerkerk R, Raisinger K, Rozga I, Stagliano M, Walter M, Walter PJ, Yang S, Zhou M. Ultra-Processed Diets Cause Excess Calorie Intake and Weight Gain: An Inpatient Randomized Controlled Trial of Ad Libitum Food Intake. Cell Metab. 2019 May 16