Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Mercredi 22 janvier, deux annonces concernait le Nutri-Score : des eurodéputés ont défendu le système devant la Commission Européenne et Kellogg’s France a annoncé adopter le logo sur ses céréales.

A ce jour, le Nutri-Score est un système d’apposition volontaire mis en place dans certains pays (France, Belgique, Espagne…). Cependant, l’Europe reste divisée sur la question, notamment l’Italie qui voit le Nutri-Score comme un “pacte secret” contre les produits italiens (fromages, charcuteries…). 

Le projet “Pacte vert” de la Commission européenne évoque un système d’étiquetage des produits alimentaires, or à ce jour il n’est pas nommé. Des eurodéputés ont défendu le Nutri-Score qui voient dans cet outil un moyen de lutter contre l’obésité en permettant aux consommateurs de faire des choix alimentaires plus sains. 

Pour rappel, une initiative citoyenne avait été lancée en avril 2019 pour rendre le Nutri-Score obligatoire (voir Article du 16 mai 2019). A ce jour, sur 1 million visé, la pétition n’a recueilli que 86 000 signatures.

De son côté, Kellogg’s a publié un communiqué annonçant son initiative d’apposer le Nutri-Score sur l’ensemble des emballages de ses céréales du petit-déjeuner et ses barres de céréales aux marques Kellogg’s et Vérival. Depuis plusieurs années, la marque s’engage à améliorer le profil nutritionnel de ses produits (voir Article du 24 octobre 2018) ; par exemple, les céréales Coco Pops ont vu leur teneur en sucres être réduites de 50 % par rapport à la recette historique. A date (bilan en décembre 2019), 16 % des recettes sont Nutri-Score A, 9 % Nutri-Score B, 39 % Nutri-Score C, 35 % Nutri-Score D et 1 % Nutri-Score E. L’objectif de Kellogg’s par cette démarche est de renforcer la transparence sur ses produits.

En parallèle de cette annonce, Kellogg’s a lancé la gamme Extra Bio et s’est engagé à plus s’approvisionner plus localement en choisissant en partie un riz cultivé en Camargue (en complément de l’approvisionnement espagnol). 

Sources : www.alimentation-generale.fr ; Communiqué de presse Kellogg’s