Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Smart Protein est un projet de recherche coordonné par l’Université de Cork en Irlande, regroupant 33 acteurs de l’industrie agroalimentaire et de la recherche de 21 pays de l’Union Européenne. Les entreprises Barilla, AB InBev, Thai Union sont des partenaires de ce projet qui débutera en Janvier 2020 pour une durée de quatre ans. Le projet est en partie financé par l’Union Européenne, à hauteur de 8.2 millions d’euros.

L’objectif du projet est de développer la production de protéines rentables, durables et nutritives en identifiant notamment les sources de protéines nouvelles ou innovantes. Les sources concernées sont les coproduits des industries de la BVP et de la brasserie. Il s’agit des résidus de pâtes alimentaires, des croûtes de pain, des levures et des radicelles de malt issus de la production de bière, souvent gaspillés ou utilisés en nutrition animale. Le projet Smart Protein va ainsi permettre de valoriser ces coproduits en isolant des protéines pour des applications variées (produits laitiers, produits de boulangerie, substituts de viande..).

Les chercheurs vont également étudier les sources alimentaires végétales (fèves, lentilles, pois chiches, quinoa) ainsi que les procédés d’extraction et propriétés physico-chimiques des protéines issues de celles-ci. Ceci permettra d’optimiser leur goût et autres caractéristiques organoleptiques pour différentes applications.

Le projet Smart Protein est intégré au programme de recherche Horizon 2020, financé par l’UE. La valorisation de coproduits de l’industrie agroalimentaire dans le cadre de ce projet permet de répondre à des enjeux économiques et environnementales et consiste en une solution de réduction du gaspillage alimentaire.

Source : www.foodnavigator.com, le 08 octobre 2019