Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 2 min

Amine EL-ORCHE. The Journal of Nutrition, juillet 2017.

Selon cette étude américaine parue le 12 juillet dans The Journal of Nutrition, l’indice de masse corporelle (IMC) varierait en fonction de l’heure et de la fréquence de nos repas.

Les chercheurs se sont intéressés aux données recueillies chez 50 660 membres de l’Église adventiste, âgés de plus de 30 ans. Les participants avaient répondu à un long questionnaire concernant leur mode de vie et leurs habitudes alimentaires. Ils ont été interrogés sur le temps de sommeil, l’horaire de leur repas principal ou encore le nombre de fois où ils mangent chaque jour.

Les résultats ont montré, entres autres, que l’indice de masse corporelle était plus faible chez les participants qui :

  • consommaient un ou deux repas par jour, contrairement à ceux qui en consommaient plus de trois par jour
  • prenaient un petit-déjeuner par rapport à ceux qui n’en prenaient pas,
  • prenaient leur repas le plus important de la journée au petit-déjeuner, contrairement à ceux qui le prenaient le soir
  • prenaient un déjeuner conséquent par rapport à ceux qui consommaient leur plus grand repas le soir
     

Référence : Kahleova, H., Lloren, J. I., Mashchak, A., Hill, M., & Fraser, G. E. (2017). Meal Frequency and Timing Are Associated with Changes in Body Mass Index in Adventist Health Study 2.The Journal of Nutrition, jn244749.