Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

L’huile de palme est une matière grasse extraite des fruits du palmier à huile.  En plus d’avoir un impact négatif du point de vue écologique, cette huile est principalement constituée d’acides gras saturés à longues chaînes que sont l’acide palmitique, l’acide stéarique et l’acide myristique. L’huile de palme est devenue la bête noire pour de nombreux consommateur, et de ce fait, certains industriels cherchent à la remplacer.

Ayant des propriétés similaires à l’huile de palme et contenant moins d’acides gras saturés, le beurre de karité est une solution de substitution intéressante. Il est issu des noix et de la pulpe d’un arbre Africain, le karité. Cet ingrédient peut être utilisé dans plusieurs produits tels que les margarines, les marinades, mais aussi les produits de BVP.

Cet ingrédient est stable à l’oxydation et solide à température ambiante, faisant de lui un ingrédient facilement utilisable dans des process impliquant des traitements thermiques. Plusieurs sociétés misent déjà sur le beurre de karité. AAK, une société suédoise a mis au point une solution contenant du beurre de karité et des matières grasses laitières pour le développement de produits panifiés sans additifs. La société Bunge Loders Croklaan a quant à elle développé une margarine sans colorant, ni conservateur pour le domaine de la viennoiserie.

Source : Process n°1376 p51, Janvier 2020