Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Carine DION. D’après PLoS One (2018)

Le sélénium et la coenzyme Q10 sont tous deux nécessaires pour une fonction cellulaire optimale dans l’organisme. L’apport en sélénium est faible en Europe et la production endogène de coenzyme Q10 diminue avec l’âge. Par conséquent, une étude sur l’effet de la supplémentation (4 ans) en sélénium et coenzyme Q10 a été réalisée. Une réduction de la mortalité cardiovasculaire a été constatée à la suite de cette intervention.

Douze ans plus tard, l’étude d’Alehagen et al. (2018) a pour objectif de déterminer si la mortalité cardiovasculaire réduite observée à l’époque persistait. L’étude, réalisée en Suède, porte sur 443 personnes âgées en bonne santé. Les résultats montrent qu’après 12 ans, la mortalité cardiovasculaire chez les patients supplémentés en sélénium et coenzyme Q10 reste significativement réduite.

L’action protectrice du sélénium et de la coenzyme Q10 ne s’est pas limitée à la période d’intervention, mais a persisté sur une période de 12 ans.  Les mécanismes d’action restent à élucider, bien que divers effets sur la fonction cardiaque, le stress oxydatif, la fibrose et l’inflammation aient déjà été identifiés.

Référence : Alehagen U, Aaseth J, Alexander J, Johansson P. Still reduced cardiovascular mortality 12 years after supplementation with selenium and coenzyme Q10 for four years: A validation of previous 10-year follow-up results of a prospective randomized double-blind placebo-controlled trial in elderly. PLoS One. 2018 Apr 11;13(4):e0193120.