Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie
[RM_Login]

Temps estimé - 3 min

Amine EL-ORCHE. D'après Flash Agri, Octobre 2018.

Depuis plusieurs mois, la FDA réféchit sur la capacité des produits tels que les boissons végétales (boissons à base de soja ou d’amande par exemple) à utiliser certains termes faisant référence aux produits laitiers (exemple du terme “lait”) sur leur étiquette (cf. notre précédent article à ce sujet).

Fin septembre, la FDA a indiqué solliciter des commentaires publics concernant l’étiquetage des produits « laitiers » à base végétale. La période de commentaires est ouverte jusqu’à fin novembre. La FDA souhaite, à travers cet appel à commentaires, de recueillir l’opinion des Américains sur l’utilisation de ces alternatives végétales, leur compréhension des termes comme « lait », « yaourt » ou « fromage » lorsqu’ils sont utilisés pour ces produits et des différences en matière d’apport nutritionnel entre ces produits et les produits laitiers.

La filière laitière américaine a largement salué cette sollicitation du public, qui lance une procédure qu’ils appellent depuis plusieurs années. La Fédération nationale des producteurs de lait (National Milk Producers Federation) a ainsi déclaré que la FDA entend enfin reconnaitre : « que des produits composés d’ingrédients végétaux sont commercialisés et vendus de la même manière que des vrais produits laitiers, mais fournissent moins de substances nutritives et par conséquent ne peuvent être considérés comme des substituts adéquats aux produits laitiers ».

Mi-octobre, plus de 1000 commentaires étaient déjà publiés, avec une large majorité dans le sens de la filière laitière. Dans le même temps, un sondage, commandé par une ONG portant les intérêts de nombreuses industries agroalimentaire, indiquait que moins de 10 % des consommateurs étaient induits en confusion par l’utilisation de ces termes pour des produits végétaux, s’agissant de leur apport nutritionnel.