Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je me connecte

Temps estimé - 2 min

Amine EL-ORCHE. D’après ec.europa.eu, février 2019

Cet accord supprimera la plus grande partie des droits de douane dont s’acquittent les entreprises européennes et japonaises. Une fois l’accord pleinement mis en œuvre, le Japon aura supprimé les droits de douane sur 97 % des marchandises importées de l’UE. Il supprimera également les obstacles pour les principaux exportateurs de l’UE de denrées alimentaires et de boissons sur un marché de 127 millions de consommateurs japonais.

Il s’agit d’une grande opportunité pour les PME françaises. Le Japon est en effet très demandeur des produits « Made in France ».

Si les Européens voient des débouchés importants pour leurs industries agroalimentaires, le Japon, de son côté, espère des retombées économiques pour son industrie automobile. En effet, l’accord supprime également un certain nombre d’obstacles non tarifaires de longue date, par exemple en approuvant des normes internationales en matière automobile.

Pour plus d’informations : https://ec.europa.eu/commission/news/eu-japan-trade-agreement-enters-force-2019-feb-01_fr