Cet article est FREEMIUM, et nécessite une connexion pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 4 min

Manon Leverrier. D’après Ipsos, le 13 février 2019

Connaître les habitudes alimentaires et mode de consommation est primordial pour les industriels et le développement de nouveaux produits. Avec le changement actuel des habitudes de consommation, Interbev (Interprofession Elevage et Viande) a commandé à  Ipsos  une étude sur « Les attitudes et tendances alimentaires des Français », réalisée auprès de 1066 indivus âgés de plus de 18 ans.

Culturellement en France, les repas riment avec plaisir et équilibre, c’est un moment de partage et de convivialité auquel 65 % des Français sont attachés.

L’étude fait tout d’abord le point sur les niveaux de consommation de chaque catégorie de produits, avec plus de détails sur les apports protéiques :

  • Viandes : les Français en consomment un peu plus de 3 fois par semaine
  • Volaille : les Français en consomment un peu plus de 2 fois par semaine
  • Volaille : les Français en consomment un peu moins de 2 fois par semaineFéculents : la consommation est d’un peu plus de 5 fois par semaine, cette catégorie est surtout appréciée des jeunes (moins de 35 ans)
  • Œufs : sont consommés environ 2 fois par semaine
  • Fruits et légumes : les Français consommeraient en moyenne un fruit et un légume par jour, bien en-dessous des recommandations.

Avec la baisse de consommation de protéines animales, l’interprofession a souhaité en savoir plus sur l’image de la viande par les Français. Bien que 96 % des Français affirment manger de la viande et du poisson et souhaitent rester omnivores, ils sont de plus en plus responsables et s’inquiètent des conséquences de leurs modes de consommation. Et bien que le régime flexitarien prend une place de plus en plus importante, la majorité des Français ne connait pas ce mode d’alimentation (65 % n’en ont jamais entendu parler).

Ainsi de manière globale, 83 % des Français déclarent accorder de plus en plus d’importance à la qualité des aliments qu’ils achètent et 76 % à l’origine des produits. De plus, les valeurs à transmettre aux générations futures sont une alimentation équilibrée par des produits de qualité issus de filières durables.

 

Pour en savoir plus Etude Ipsos : “Les attitudes et tendances alimentaires des Français“