Cet article est PREMIUM, et nécessite un abonnement payant pour lire la suite

Je m’identifie

Temps estimé - 3 min

Carine DION. D’après Lancet Diabetes Endocrinol (2018)

Les fractures et les chutes représentent des problèmes majeurs chez les séniors. Elles touchent 50% des personnes âgées de plus de 70 ans. A ce jour, les effets de la vitamine D sur les fractures, les chutes et la densité minérale osseuse sont incertains, en particulier pour les fortes doses de vitamine D. Dans The Lancet Diabetes & Endocrinology (2018), Bolland et al. rapportent les résultats de leur vaste méta-analyse sur l’effet de la vitamine D sur la densité minérale osseuse, les fractures et les chutes.
Il existe plus d’une douzaine de méta-analyses sur ce même sujet : certaines montrent un bénéfice et d’autres ne présentent aucun effet. Cependant l’intérêt de l’étude de Bolland et al. est qu’ils sont leaders dans le domaine de la méta-analyse et ils ont pris le soin d’analyser les données de toutes les manières possibles, conformément aux directives de PRISMA.
Les résultats suggèrent que la supplémentation en vitamine D ne prévient pas les fractures et les chutes et n’a pas d’effet cliniquement significatif sur la densité minérale osseuse. Il n’y a aucune différence en fonction des doses de vitamine D administrées. De ce fait, les auteurs pensent qu’il est peu justifié d’utiliser des suppléments de vitamine D pour maintenir ou améliorer la santé de l’appareil locomoteur. Cette conclusion devrait être reflétée dans les directives cliniques.
 
Bolland MJ, Grey A, Avenell A. Effects of vitamin D supplementation on musculoskeletal health: a systematic review, meta-analysis, and trial sequential analysis. Lancet Diabetes Endocrinol. 2018 Oct 4. pii: S2213-8587(18)30265-1.